comprendre les termes

Usage du management de transition dans le milieu entrepreneurial

Le management de transition, autrefois appelé intérim management, a fait son apparition aux Pays-Bas dans les années 1970. Il s’agit d’une méthode utilisée au sein d’une entreprise traversant une phase délicate. Il consiste à confier temporairement les rênes d’une firme à un expert externe pour accompagner une phase de changement. Dans le passé, il n’était usé que pour résoudre des crises négatives. Un déficit du management ou une absence prolongée d’un dirigeant en sont des exemples. Pourtant, au fur et à mesure, le management de transition est devenu compétent pour régler les crises positives. Ces dernières se réfèrent à la gestion d’une forte croissance ou encore à l’amélioration de la performance de la société. Cependant, il est à savoir que ce procédé ne se pratique qu’en présence de situations d’urgence et des enjeux majeurs. En outre, la grande fluidité du monde du travail permet de recourir facilement à des managers.

Les raisons de recourir au management de transition

Ainsi, le management de transition est la sollicitation d’une aptitude externe pour une durée limitée afin d’effectuer une mission spécifique. Les raisons qui peuvent pousser les dirigeants d’une entreprise sont diverses. Tel est le cas d’un redéploiement ou d’une restructuration. De toute façon, le domaine de l’organisation relève de la compétence du manager de transition. Le développement des activités comme l’implantation à l’étranger ou le lancement d’un nouveau produit nécessite également les services de cet agent externe. Celui-ci est aussi qualifié pour mener des projets spécifiques. À titre d’exemple, le changement de stratégie du groupe ou encore la mise en place d’un reporting. La fusion, l’acquisition ou même la création d’une start-up nécessitent également l’accompagnement d’un expert surqualifié. En outre, l’amélioration des processus telle que l’adoption d’une nouvelle technologie exige l’aide d’un professionnel. Le but du management de transition repose dans la rapidité de la mise en œuvre des solutions.

Les différents critères d’un manager de transition

Comme le manager de transition est capable de résoudre des crises négatives et des crises positives au sein d’une entreprise, son profil requiert plusieurs critères. Tout d’abord, les expériences professionnelles constituent un facteur clé en management de transition. L’agent doit ainsi démontrer qu’il a exercé des fonctions à hautes responsabilités pendant au moins 15 ans. Ensuite, la mobilité est indispensable. En fait, les missions peuvent s’exécuter partout en France ou même à l’étranger. D’ailleurs, la disponibilité est inséparable avec le fait d’être mobile. Comme l’élément externe va occuper un poste clé pendant une période limitée, sa capacité d’adaptation est nécessaire. Un individu totalement opérationnel et rapide convient de régler des situations d’urgence. Le leadership est aussi une qualité à ne pas omettre. La personne sera alors capable de mobiliser les équipes dans des moments tendus. Enfin, les décisions prises devront être orientées vers les objectifs et les résultats.