comprendre les termes

Référencement : comment réussir son netlinking ?

netlinking

Cette frange du SEO consiste à placer sur des sites partenaires, ce que l’on appelle des backlinks, c’est-à-dire des liens entrants pointant vers les pages du site à référencer. C’est principalement à partir de ces liens que les moteurs de recherche vont évaluer la popularité et la notoriété d’un site et le classer en conséquence dans ses pages de résultats.

Comment mettre en place ses liens entrants ?

Construire un netlinking, c’est bien. Mais pas n’importe comment, n’importe quand et n’importe où ! Pour que ce travail porte ses fruits et ne vous mette pas dans l’embarras vis-à-vis de Google, il est préférable de respecter certaines règles. Vous trouverez tous ces conseils et beaucoup d’autres sur ce blog SEO : en savoir plus. Mais voici quelques-uns de ces conseils :

Faites preuve de mesure

Première règle : la fréquence à laquelle vous allez mettre en place vos backlinks. Ne vous précipitez pas. Si votre site est en ligne depuis peu, attendez quelques semaines et commencez votre netlinking avec parcimonie. Si votre site est déjà assez ancien, vous pouvez commencer tout de suite votre netlinking mais là encore, préférez la régularité à la quantité. Le mieux est de commencer par des liens non optimisés, c’est-à-dire des liens qui ne contiennent pas de mots-clés dans leur intitulé, plus précisément leur ancre. Ces liens, que certains expert du SEO qualifient alors de dilués, seront donc composés soit du nom du site ou de votre entreprise, soit de l’adresse url de la page commençant par exemple par http, par https, par www ou par le nom de domaine avec son extension (.fr, .com…). Nous verrons plus loin l’importance des ancres dans l’élaboration du netlinking.

Miser pour la qualité et la cohérence

La seconde règle est de privilégier la qualité des liens plutôt que la quantité. Avant de décider de placer un lien sur un site, il est indispensable d’évaluer la pertinence de celui-ci. Le site doit s’inscrire dans une thématique (Topical Trust Flow) identique ou très proche de celle de votre propre site. N’oubliez pas qu’un lien doit toujours s’accompagner d’un contenu d’une longueur satisfaisante et en cohérence avec la page pointée. Refusez donc toute proposition de lien placé dans une page « Partenaires » qu serait exclusivement composée d’une liste de liens. Ce partenariat ne vous apportera rien ! Par ailleurs, il présentera des indices de notoriété et de popularité notoires (Trust flow et Citation flow), ainsi qu’un netlinking équilibré.

Un netlinking équilibré

La troisième règle concerne justement l’équilibre du netlinking. Nous allons voir comment l’évaluer, que ce soit pour le netlinking de votre site ou pour celui d’un éventuel site partenaire. Le netlinking doit apparaître le plus naturel possible aux yeux de Google. Pour cela, le nombre de domaines (ce que l’on appelle les domaines référents) qui hébergent vos liens sera le plus proche possible du nombre total de liens entrants. A titre d’exemple, 1000 liens entrants placés sur seulement 100 domaines référents éveilleraient les soupçons du moteur de recherche. De la même manière, le nombre d’adresses ip des postes de travail ayant été utilisés pour créer les liens se rapprochera le plus possible du nombre total de backlinks. L’idée est de prouver à Google que ces liens entrants ont été construits de manière spontanée par une multitude d’internautes fanatiques de votre site. Dernier point : les liens peuvent avoir deux attributs : do-follow ou no-follow. Si le premier attribut va demander aux moteurs de recherche de suivre le lien jusqu’à la page ciblée, le deuxième attribut lui demandera de ne pas le prendre en compte. Dans la mesure où les liens do-follow ont tendance à être beaucoup plus utilisés que les liens no-follow pour leur efficacité, un netlinking avec beaucoup plus de liens do-follow que de liens no-follow sera considéré par Google comme artificiel. Voilà pourquoi il faut obtenir une équivalence entre les nombres de liens de tels ou tels attributs, en exploitant les réseaux sociaux, les commentaires et le linkbaiting.

Si vos souhaitez approfondir cette notion de netlinking, vous avez la possibilité de consulter la définition assez complète de Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Netlinking