comprendre les termes

Buzz : Le terme est de plus en plus galvaudé

explication-buzz

L’origine du buzz

Le buzz est un terme anglo-saxon désignant un « bourdonnement d’insecte ». Ce nom fut donc associé à la technique marketing qui consiste à créer un « bourdonnement » (donc du bruit) avec le bouche à oreille au sujet d’un nouveau produit, d’un événement prochain ou pas. Tout ce bruit va finir par attirer les médias et donc obtenir retombées médiatiques.

Pour résumer de façon ultra simple et rapide, le probable consommateur diffuse l’information à la place des médias, et le media lui devient l’objet publicitaire.

Le fonctionnement d’un buzz

Le principe du buzz est clair : faire parler de vous. Effectivement, en marketing ou webmarketing, la finalité est d’amener les autres (personnes, médias à parler de votre produit (votre événement, votre marque, etc…). Mais le tout, la diffusion se doit d’être réalisé dans des proportions importantes avec une propagation rapide et intense du message jusqu’aux personnes que vous avez ciblé.

Pour créer un tel engouement, le message doit jouer sur l’humour, la provocation ou l’émotion afin d’attiser le bouche à oreille. Afin d’attirer l’attention sur votre produit, l’important est d’être capable de raconter une histoire de manière intéressante pour susciter l’attente et le désir. Les « professionnels » de communication parle désormais de potentiel viral.

Avec le ressort émotionnel, et le côté ludique, vous devez augmenter ce potentiel viral afin que vos cibles transmettent ce message à leur entourage directement ou via les réseaux sociaux entre autre.

L’une des marques spécialistes du genre est Benetton avec des campagnes signées Olivero Toscani le photographe italien. On se rappelle tous de la campagne Unhate de 2011 avec Nicolas Sarkozy embrassant Angela Merkel ou aussi Barack Obama emballant le président chinois Hu Jintao! Et il existe bien d’autre exemple de buzz

Attention au bad buzz

Par contre, le buzz n’est pas toujours réussi bien au contraire. Et l’engouement peut se retourner contre celui qui en est à l’origine.  C’est ce qu’on appelle un bad-buzz. Le ressort de l’humour ou de la provocation n’est pas du tout au gout de vos cibles, et l’effet est totalement négatif. Par exemple, on peut citer le slogan d’une pub pour la crème liquide Babette avec le slogan qui se voulait humoristique : « Babette je la lie je la fouette et parfois elle passe à la casserole » Les gens ont vu et retenu que le côté sexiste du message. Aussi ce fût un scandale général, un fiasco pour la marque même si cela a fait parler d’elle comme jamais.

SEXISTE & INCINTANT AU VIOL & A LA        VIOLENCE CONJUGALE PAR LES FEMINISTES

SEXISTE & INCINTANT AU VIOL & A LA VIOLENCE CONJUGALE PAR LES FEMINISTES

 

Pourquoi le buzz n’est plus du buzz

Désormais le terme buzz est utilisé surtout lors de controverse entre deux personnes. Alors qu’on devrait plus évoquer de clash ou de polémiques. Les médias sont les principaux responsables de cet emploi à mauvais escient. Par exemple combien de média ont employé le terme buzz au sujet de l’altercation entre Didier Deschamps et Karim Benzema. On peut citer le journal nice-matin : Benzema fait encore le buzz

Tout cela est fait pour attirer les lecteurs avec un mot super vendeur. Dans l’inconscient des gens le terme buzz est n’est plus en phase avec la technique marketing, ce qui est fort dommage.