Autres

Avocat, barreaux et réseaux

Les récentes mutations touchant directement ou indirectement la profession d’avocat ont obligé ces derniers à changer ses habitudes. Désormais, pour faire face à la concurrence, l’avocat doit rejoindre des réseaux professionnels.

Pourquoi rejoindre un réseau d’avocats ?

À la base, ce choix est imposé par un problème de visibilité des cabinets d’avocats indépendants. Un avocat qui travaille en solitaire, installé dans une petite ville, ne peut qu’attirer une clientèle locale, pas toujours suffisante. Or, les réseaux d’avocats permettent d’effacer ces frontières géographiques. Étant donné que la société actuelle s’est complètement transformée, la profession se doit de changer pour résister et rester compétitive.

Le monde change et c’est une certitude. La société d’aujourd’hui ne jure que par le numérique. Les avocats sont alors souvent confrontés au phénomène de digitalisation. L’ubérisation du droit n’est qu’une étape qui va mener les juristes à un modèle de réseaux encore plus dématérialisé et complexe.

D’autre part, l’avocat est souvent un chef d’entreprise, car il a besoin de plusieurs collaborateurs pour régler les différentes tâches qui lui incombent (la veille juridique, la recherche d’informations…).

Les avantages des réseaux d’avocats

Les grands cabinets d’avocats avec pignon sur rue apparaissent comme des solutions trop contraignantes. Les réseaux de cabinets d’avocats sont présentés comme efficaces et pratiques, car ils sont capables de s’adapter rapidement aux mutations du marché et de mutualiser les coûts. À terme, ils devraient même améliorer les performances et les compétences.

Le CNB ou Conseil National des Barreaux soutient cette tendance qui va renforcer le statut libéral et indépendant de la profession d’avocat. Conscient que l’isolement intellectuel et économique ne mène nulle part, le CNB ne peut que se tourner vers ce nouveau modèle.

On peut trouver plusieurs modèles de réseaux. Le plus connu actuellement est la plateforme de mise en relation. Ainsi, le site Jurifiable.com permet de trouver un avocat spécialisé tout près de son domicile.

Dans l’ensemble, les réseaux de cabinets d’avocat sont jugés satisfaisants par 31% des professionnels. D’autres jugent que les réponses apportées par les réseaux sont inadaptées à leurs besoins réels et à leurs attentes.

Le mode de fonctionnement des réseaux d’avocats

La participation à un réseau d’avocats implique des coûts de fonctionnement et des obligations à respecter. En effet, l’adhésion à un réseau est souvent payante et le coût varie en fonction du chiffre d’affaires. En outre, le professionnel adhérent doit respecter l’éthique du réseau et suivre des formations souvent obligatoires.

Les réseaux permettent de mettre les moyens financiers en commun pour développer la recherche, pour diversifier les prestations proposées, pour proposer des tarifs préférentiels, pour se développer à l’international…

L’échange de services entre professionnels du droit peut être considéré comme un sérieux atout pour ces réseaux d’avocats. Les contraintes géographiques n’existent plus grâce à ce dispositif. Les professionnels peuvent aussi bénéficier des échanges de compétences et de procédés lors des rencontres nationales.

En conclusion, le réseau permet de préserver la souplesse et l’indépendance de chaque unité tout en recevant les bénéfices de l’activité commune. Parmi les bénéfices, la fixation d’honoraires communs permettant de supprimer les inégalités régionales.